themes/default/item_post.html.twig

L'US Bazas se déplace à Blaye !

Une victoire impérative avant la venue de Villeneuve-sur-Lot.

L'US Bazas de Julien Rivière et consorts se déplace à Blaye. Avant la venue de Villeneuve-sur-Lot à Castagnolles, il faudra d'abord l'emporter dans le nord de la Gironde.

  • Date:

En deux sorties, les joueurs de l’US Bazas Rugby (Fédérale 3) ont rassuré leurs proches. S’il y a bien eu défaite à Sainte-Foy la Grande lors de la première journée, la manière dont l’équipe a lutté jusqu’au coup de sifflet final ce jour-là n’a pas échappé aux observateurs.

Huit jours plus tard, si tout n’a pas été parfait non plus, on aura noté que ces mêmes jeunes gens ont trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher un premier bonus offensif en toute fin de match. 

Le pack bazadais, c’est du solide

L’état d’esprit est donc au rendez-vous et ce paramètre constitue à lui seul un beau motif de satisfaction. Si l’on sait de plus que le pack bazadais est l’un des plus lourds de ce niveau de la compétition – l’attelage Julien Rivière – Mathieu Benet n’ayant par exemple rien à envier athlétiquement aux plus solides doublettes – on a découvert face au Stade Bordelais un autre duo se complétant à merveille : Fabrice Tao – Jérémy Eymard.

Le premier nommé dans le rôle du dynamiteur casseur de défense. Le second dans celui d’accélérateur de jeu et de preneur d’intervalles. Les deux hommes vont, à terme, poser bien des problèmes aux défenses adverses, pour peu bien sûr que les blessures veuillent bien les épargner. C’est que nos deux lascars ne sont plus très jeunes (37 et 33 ans) et qu’il convient qu’ils se préservent quelque peu.

Ilies Fortune, attraction du début de saison

Autre bonne surprise côté bazadais, le trois-quarts aile Ilies Fortune. Athlétique et doté d’une belle pointe de vitesse, le jeune joueur en provenance de Sainte-Bazeille pourrait bien devenir l’attraction de ce début de saison.

Après un premier week-end de repos, les Ciel et Blanc se produiront, dimanche 9 octobre, à Blaye. Après avoir difficilement disposé de Pessac lors de la journée d’ouverture, les Nord-Girondins sont repartis bredouilles de Léognan.

Les garçons du président Jean-Michel Benaud ont incontestablement une belle carte à jouer sur les bords de l’estuaire, pour peu qu’ils mettent les mêmes ingrédients que lors de leurs deux premières sorties officielles.

Un gros morceau à Castagnolles, mais avant, il y a Blaye

Si leur efficacité offensive n’a échappé à personne avec neuf essais marqués, ils devront serrer leur défense (six essais encaissés) s’ils veulent marquer leur territoire. Enfin, ils ne devront pas se projeter par excès d’anticipation sur la journée suivante et la venue à Castagnolles de l’équipe qui aujourd’hui fait figure de favorite de cette poule 14 : Villeneuve-sur-Lot. Les Lot-et-Garonnais ont fait forte impression jusqu’alors, mais c’est bien à Blaye, ce week-end, que les Ciel et Blanc sont en capacité de prendre des points dans un premier temps. Un succès qui pourrait même leur ouvrir les portes du podium.